Maisons-alfort-Panographe

Tutoriel #2 : Comment créer un Panographe ?

Pour cet article technique, je vous propose un tutoriel sur le Panographe.

Le Panographe, c’est un peu comment faire des photos dans tout les sens et en faire, après assemblage, une jolie vue. Le principe est en quelque sorte un panoramique où le but du jeu, est non pas, de ne pas voir les jointures, mais au contraire, de les rendre visible. Voici donc les quelques règles à respecter pour le réussir :

1 – Les Réglages de l’appareil

  • A/ On met l’appareil en position manuel et on choisit le temps et la focale correspondant pour la majeure partie de l’image. Déterminer la focale très soigneusement, c’est elle qui va vous donner du floue ou pas. En même temps, attendu que les photos doivent être prises dans tous les sens, cela interdit le pied, et donc le temps de pose ne doit pas être trop long, pour éviter les photos floues.
  • B/ La mise au point doit également être désactivée, choisissez là au début pour passer en mode manuel. Ayez un point d’appui, cela permet de ne pas bouger tout en changeant l’angle de vue. Si vous préférez garder l’autofocus, faites le toujours sur le même sujet puis décalez votre vue, vous garderez ainsi les zones de floue où vous souhaitez les avoir. L’esthétique n’en sera que meilleur.
  • C/ Comme pour le panoramique, inutile de travailler à 20Mp. Sachant que vous allez assembler plusieurs photos comme pour un panoramique, vous aller créer un document composé de plusieurs millions de pixels. Cela risque de devenir énorme, assez rapidement. Personnellement, je choisi 5 Mp en Raw c’est largement suffisant ! Pourquoi je garde le Raw ? Pour pouvoir faire varier l’exposition +1/-1 si besoin. Ça permet donc de créer des différences d’exposition avec un minimum de dégradation, mais cela n’est possible que si vous avez suffisamment de mémoire vive. A vous de tester, JPG ou Raw, en fait, ce n’est pas si important que cela.

2 – La Prise de vue

  • A/ Je vous conseille de la voir comme une grille. Personnellement je trouve que le bon rapport est de 4 en hauteur sur 8 en longueur. Donc choisissez votre focale de la sorte surtout, n’y touchez plus. Elle doit rester fixe durant toute la session. Il faut que la focale soit ni trop petite, ni trop grande.
  • B/ Pensez qu’il va vous falloir des marges communes entre les photos pour pouvoir les assembler.
  • C/ Faites des photos en portrait, en paysage, de biais à droite, de biais à gauche. VARIEZ les angles de rotation, c’est important. Si vous avez une majorité d’images inclinées à droite, cela risque de produire un effet étrange, déséquilibrant l’image. N’hésitez pas, prenez dans tous les sens. Plus vous en avez, et plus vous aurez de choix au montage.
  • D/ N’oubliez pas le ciel, photographiez votre vue et n’oubliez pas de zone, sinon vous aurez des trous sans photo !! Ce n’est pas trop gênant sur les bords, mais en plein milieu, ça craint ! C’est à mon sens le plus difficile. Personnellement, je commence avec des photos en paysage type panoramique de l’ensemble de la vue, comme ça je suis à peu près sûr d’avoir au moins une fois tout. Ensuite je m’amuse à alterner, une photo penchée sur la droite, une photo penchée sur la gauche… Malgré cela, je ne suis pas à l’abri d’un oubli.

La preuve :

Cliquez pour agrandir

On constate sur la canapé une zone de vide…

3 – Assemblage

  • A/ Commencez avec une photo centrale puis assemblez les, les unes après les autres. Personnellement j’utilise Photoshop et je place simplement les photos dans leur contexte. Au moment de l’intégration je choisi l’exposition au juger. Parfois +1, parfois -1, parfois je ne touche à rien. C’est un peu la roulette russe. De plus, ne vous sentez pas l’obligation de mettre toutes les photos faites. Essayez de trouver une densité homogène.
  • B/ Une fois assemblées, il ne vous reste plus qu’à choisir, la forme que vous désirez. Personnellement, j’aime laisser entrevoir le mode de prise de vue, on comprend d’avantage le travail effectué. Mais libre à vous d’exprimer votre esthétisme.

Je vous laisse également approfondir le sujet en recherchant sur internet les œuvres de Wareen Fischinger.
Voici également un aperçu de ce que l’on peu trouver dans Flicker ICI et dans Google Image ICI.

A votre tour de tester la technique et de partager, envoyer vos liens, et faites-vous plaisir !

A bientôt.

Tags: , , , , ,

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire