121210

Tutoriel #23 : Comment realiser des images TTV

Commençons par le début :

1 – Définition du TTV
La première question est de savoir ce qui se cache derrière le sigle TTV. TTV signifie, « Throught The Viewfinder ». Autrement dit, il s’agit d’une prise de vue à travers le viseur d’un autre appareil.

La première question qui vient souvent quand on découvre cette technique est : à quoi ça sert ? Je réponds systématiquement : à rien. C’est simplement un courant photographique. Certains utilisent des légumes pour cuisiner, d’autres des fleurs, c’est une question de courant…

 


2- Philosophie
Pour moi, l’intérêt et la philosophie du TTV se résument en deux points.

  • Cela nous permet de réutiliser et de donner une deuxième jeunesse à des appareils anciens. Aujourd’hui, cela devient très compliqué de trouver certain type de pellicule comme les 620, 127, 120,828… Quant aux laboratoires qui les développent… cela devient mission impossible. On peut donc, par ce biais, retrouver le plaisir d’utiliser d’anciens appareils.
  • Cela nous permet également de créer des images différentes, où l’image traduit, visuellement, le point de vue du photographe. Pas seulement l’image, mais également, la vision du viseur, la vision de l’environnement. Cela nécessite plus de réflexion que le simple clic clic clic.

3 – Matériel
Comme vous l’avez compris, il va vous falloir 2 appareils. Le premier est celui qui contiendra l’image que vous souhaitez capturer, le second est l’appareil que vous positionnerez derrière le viseur du premier afin de capturer l’ensemble.

 

    • 1/ Le premier appareil :
      Ici, plus le viseur sera grand et lumineux, et plus il sera facile de capturer l’image. Si le viseur fait 1 centimètre sur 0,5 centimètre, cela va vite devenir compliqué (vous remarquerez que je ne dis pas impossible). C’est pour cela, que le type d’appareil vraiment idéal est l’appareil bi-reflex de type 6×6. Voici les avantages et inconvénients :

        • Ils ont un viseur sur le dessus, ce qui est très pratique pour la prise de vue. De plus, il est assez facile de créer un tunnel sur le dessus pour éviter les lumières parasites.
        • Ils sont bon marché, on peut en trouver sur Ebay entre 25€ et 75€. Voici le lien ICI où vous en trouverez.
        • Le viseur est large. Généralement, il respecte la taille de la prise de vue initiale, soit 6 cm x 6 cm.
        • Vous allez être stylé durant la prise de vue, ne vous étonnez pas de voir un certain nombre de personnes vous parler pour avoir différents renseignements.

       

    • Comme il s’agit d’un bi-réflexe, vous avez deux objectifs. Celui du bas sert à la prise de vue, celui du haut est pour l’affichage du viseur. Ce sera donc à travers celui-ci que l’on prendra la photo. Comme il n’a pas été conçu pour la prise de vue, il est très souvent de moindre qualité et c’est là le plus gros inconvénient. Il a souvent un très fort vignettage. Il y a une différence qui peut être vraiment handicapante, c’est l’ouverture de l’objectif du viseur qui est généralement de f/3.5. Autrement dit, le viseur sera beaucoup moins lumineux.
    • Comme vous photographiez le viseur, il n’est pas rare que celui-ci possède également des lignes de cadrage propres à chaque marque. Elles apparaîtront sur l’image. A vous donc d’être créatif et de jouer avec.
    • Certains viseurs qui sont en fait dépolis, ont parfois une texture granuleuse qui donne à l’image prise, une texture un peu particulière. Ici, inutile de chercher l’image avec du piqué, ce n’est pas réellement le but.

 

  • 2/ Le deuxième appareil photo.
    A peu près n’importe quel autre appareil photo peut faire l’affaire. La seule contrainte est que la mise au point soit possible à faible distance. Personnellement, j’utilise un canon S100, la mise au point peut être faite à 5 cm minimum. Ainsi on peut le positionner sur le dessus, faire la mise au point sur le viseur. Mais tout cela devient assez compliqué.
    Ensuite, il est parfois compliqué de tenir l’appareil du bas et celui du haut, le tout, en évitant de bouger. Après, la lumière incidente, entre les deux appareils peut faire apparaître des taches lumineuses sur le viseur.

4 – La prise de vue

 

  • La première étape est de poser le premier appareil photo, d’effectuer le cadrage et la mise au point. Ensuite avec le deuxième appareil photo, on effectue le cadrage et la prise de vue.
  • Lorsque l’on choisit le type de cadrage que l’on souhaite réaliser, 2 possibilités : soit, on utilise simplement le viseur du premier appareil photo (comme la photo ci-dessus) soit l’appareil photo dans son intégralité, avec son environnement. Cela va dépendre du point de vue que vous souhaitez mettre en avant.
  • Si vous souhaitez ne prendre que le viseur, je vous conseille de vous fabriquer avec un cache avec un morceau de carton qui entoure l’extérieur du viseur et évite les lumières incidentes. Il faut qu’il monte sur 10 centimètres. La qualité des photos sera bien meilleure.

A bientôt
@+

Tags: , , ,

Trackbacks/Pingbacks

  1. Pour le Week-End #38 : Travaux pratique avec un polaroid | TutoPhoto - 1 mars 2013

    […] Pour ce week-end, j’ai envie de vous faire découvrir un time-lapse sous la forme de travaux pratiques. Je vous ai déjà parlé du TTV permettant de ré-utiliser les vieux réflex bi-objectifs , ICI. […]

Laisser un commentaire