120626-10

FlashBack #1 : Histoire du Light Painting

Le light painting est un terme anglo-saxon pour désigner le fait de jouer avec la lumière pour donner des effets photographiques. Ce n’est pas forcement des lumières qui bougent devant l’objectif et qui donc, dessinent des formes. Cela peut être également la variation de l’exposition d’un sujet, avec des variations d’éclairage, afin de faire ressortir différentes zones.

Dans un premier temps, le light painting a été utilisé pour décomposer les mouvements à des fins scientifiques, avec l’aide de plusieurs éclairs de lumière. Le résultat ressemblait à ceci :

marey-decomposition-mouvement-sos-photos-traitement-image-retouche-editing-prise-de-vue

Cela a permis de décomposer les mouvements de personnes, ou d’animaux.

Mais la véritable origine du light painting comme « objet créatif » est attribuée à Man Ray. Cet artiste avant-gardiste réalise un autoportrait en 1937 où il incorpore un point lumineux qui se promène dans un cadre.

Parallèlement à Man Ray, l’artiste Gjon Mili, effectue divers expérimentations avec des danseuses et des comédiens. Il effectue notamment des images à plusieurs déclenchements de flash avec le sujet dans des positions différentes. La plus célèbre des images de cette période est celle de l’agent du FBI Del Bryce :

Ensuite il faut attendre les années 49/50, où Gjon Mili rencontre, pour le magazine « LIFE », Pablo Picasso. Celui-ci comprend immédiatement le potentiel de la technique et ils réaliseront 5 séances sur cette technique. Il en ressort des images surprenantes.

Il faudra de nouveau attendre une vingtaine d’années, et plus particulièrement le milieu des années 1970, pour qu’un renouveau de la technique ait lieu, grandement aidé par l’utilisation de la couleur. Eric Staller se démarque à cette époque par sa création en LightPainting, dans sa forme la plus moderne et colorée. Aujourd’hui, c’est souvent encore cette ambiance qui est utilisée.

Tags: , , ,

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire