WKD GIRL IN PICTURE

FlashBack #3 : Kim Phuc par Nick Ut

Il y a des images qui sont difficile à regarder en face. Elles nous renvoient trop souvent face à la responsabilité de notre société où tout le monde est coupable et en fait personne ne l’est.

Celle-ci en fait partie : Celle de Kim Phuc, la petite Vietnamienne de 9 ans, est probablement celle qui a le plus fortement et le plus durablement marqué les mémoires.

Le 8 Juin 1972, un avion des Etats-Unis bombarde au napalm la population de Trang Bang.
Kim Phuc était là avec sa famille. Avec ses vêtements en feu, la fillette de neuf ans s’enfuit avec la population sur la route. A un moment, elle se retrouve nue.

La célèbre image du photographe Nick Ut fut prise à ce moment-là.

Tous crient atrocement. Après avoir dépassé les témoins, ils s’arrêtent enfin. Certains tentent maladroitement de leur venir en aide. Nick Ut, parlant le vietnamien, est le seul journaliste à pouvoir communiquer avec eux. Avec son chauffeur, dans son minibus maintenant bondé, il transporte Kim et des membres de sa famille vers un hôpital – à une heure de route – et insistera personnellement auprès du personnel médical pour que la petite soit prise en charge.


Le journaliste Christopher Wain (à droite, accroupi) avait aspergé d’eau le corps brûlé de la petite fille. | AP/Nick Ut

Kim Phuc, après 14 mois de soins et 17 opérations chirurgicales, s’en est sorti. Elle vit maintenant au Canada avec ses 2 enfants. Elle a été nommée Ambassadrice de Bonne Volonté (Goodwill Ambassador) de l’UNESCO en 1997. Nick Ut n’avait jamais raconté qu’il avait sauvé cette petite fille. Ce n’est que 28 ans plus tard que Kim Phuc, devant la reine d’Angleterre, a rapporté qu’il lui avait sauvé la vie.

La photo ne paraîtra que le 12 juin dans le New York Times. Sa parution ne fut pas retardée par des problèmes techniques. Cela peut nous paraître surréaliste aujourd’hui, mais de très vives discussions se sont engagées entre rédacteurs pour savoir si on avait le droit de publier la photo d’une personne nue ! Finalement, entrevoyant tout de même l’importance de cette photo, il fut décidé de la publier, non sans obtenir la garantie de ne pas en faire un agrandissement. Il paraîtrait même que l’on a flouté légèrement la région pubienne de la petite fille.

Cette image a eu un grand impact et a prétendument permis d’accélérer la fin de la guerre du Vietnam. Il faut relativiser son importance dans ce cadre, ne serait-ce que parce qu’elle arrive à un moment où la fin de la guerre est en vue. Mais sa très grande force iconique vient de sa propagation. Elle a été utilisée, récupérée et décontextualisée par d’innombrables mouvements idéologiques, politiques ou religieux. Et ceci, dans les projets éditoriaux les plus divers. L’image est devenue un symbole de la guerre qui transcende le débat sur les bons et mauvais aspects de l’intervention américaine au Vietnam.

Le Prix Pulitzer a été remis à Nick Ut pour cette photo en 1973.

Aujourd’hui, Nick Ut vit toujours de la photographie, toujours pour Associated Press, mais ces productions sont devenues de type paparazzi.

Pour en savoir plus, voici 2 liens, dont cet article est inspiré. Vous pourrez trouver plus de détails et d’autres photos de cet instant :
motsdimages.ch
lemonde.fr

Tags: , , , ,

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire