120930

Tutoriel #17: Tout savoir sur les filtres

Les filtres sont incontournables en photographie, et nous sommes nombreux à les utiliser. Je vous propose donc de vous faire un petit récapitulatif de ce qui existe.

1 – Le Filtre de protection / filtre UV

 

Le filtre de protection est également appelé filtre neutre. Il s’agit juste d’un filtre en verre plat qui vient s’ajouter sur l’objectif afin de protéger la lentille frontale. Selon la qualité du filtre, il peut entrainer une perte de qualité (comme le piqué, créer du vignetage, flaire) et de luminosité….

Parfois, on utilise un filtre UV à la place d’un simple filtre de protection. Il a pour but de filtrer tous les UV, ce qui est très utile notamment en montagne ou à la mer. Maintenant, les capteurs numériques sont nettement moins sensibles aux UV, ayant des filtres intégrés sur la pellicule. Il est donc plutôt conseillé de prendre un filtre neutre, car certains filtres UV ont une légère coloration jaunâtre !
Filtre de protection ou pas ?

A titre personnel, je pense que ce type de filtre est Obligatoire ! En effet, cela permet de protéger la lentille frontale. Le principal risque est de la rayer lors de son nettoyage, où d’avoir des projections d’embrun salé si vous êtes en bord de mer, de sable si vous êtes dans le désert….
Il m’est arrivé, lors d’un voyage au Népal, d’être recouvert de boue après une chute (la mousson n’était pas totalement finie), et le nettoyage a été pour le moins délicat. J’avais un filtre, et j’étais quand même plus serein de savoir que le pire qu’il puisse m’arriver était de rayer le filtre à 50€, et pas l’objectif à plus de 1200€ !

Après, en studio, où les risques sont inexistants en principe, cela se discute, chacun voit midi à sa porte.

Dernier conseil : ne pas lésiner pas sur la qualité de ce filtre. Si vous investissez dans un objectif de qualité et que ce filtre provoque un vignetage terrible, vous gâchez les performances de l’objectif ! Je vous conseille donc soit un filtre de protection de la marque de votre objectif (personnellement je n’ai que des filtres de protection Canon) ou de marque reconnue, comme par exemple Hoya.

Pour les marques telles que Hoya, vous avez généralement différentes gammes qui sont plus ou moins de qualité. Les filtres haut de gamme chez Hoya sont les HD, puis on en trouve de très bons sous le nom PRO1D, les autres gammes sont de moins bonne qualité. Personnellement, je choisis du PRO1D pour les filtres autres que ceux de protection.

Voici deux liens où normalement, vous les trouverez a un prix correct. Je vous ai sélectionné ces liens pour un diamètre de 58mm, mais vous devez prendre la référence aux diamètres de votre objectif ! !

2 – Le filtre polarisant

 

C’est très certainement le filtre le plus utilisé, et indispensable, des photographes. Ce type de filtre est généralement circulaire, permettant de doser l’effet voulu. Son action est de réduire les réflexions des surfaces non métallique comme l’eau, le ciel, le verre. Il augmente donc la saturation des couleurs et le contraste. Il faut également savoir que la prise de vue avec un angle de 30° de l’objet réfléchissant (par exemple une vitre) maximise son action.

Comme pour le filtre neutre, je ne saurais vous conseiller d’être attentif à la qualité de celui-ci, et à prendre un filtre adapté à votre objectif. Le premier que j’ai acheté, un bas de gamme (de marque Agfa), a été vraiment catastrophique : vignetage à 24mm et légère teinte jaune. A vouloir trop économiser, on perd de l’argent ! Le vignetage provient du fait que le filtre était épais et pas prévu pour des objectifs ouvrant à 24 mm.
Je vous conseille donc toujours un Hoya Pro1D mais si votre focale est inférieure à 20mm, alors je vous conseille la version slim, Un peu plus chère, mais il s’adaptera à tous vos besoins !

3 – les filtre ND

 

Le filtre ND est aussi appelé gris neutre, ou à densité neutre. C’est un filtre dont le but est de réduire la luminosité entrante. Cela peut être très utile pour avoir des filets d’eau en plein soleil. L’autre avantage est aussi pour les photos d’architecture, où avec un temps d’exposition long, les personnes devant vous qui sont mouvantes, disparaissent.

La notation est la suivante NDX où X est le chiffre multiplicateur du temps d’exposition. Par exemple ND4 veut dire que le filtre va vous faire multiplier par 4 le temps d’exposition, soit 2 valeurs de diaphragme en moins.

Filtre gris-neutre ND4 : -2 diaph ou temps d’expo x4
Filtre gris-neutre ND8 : -3 diaph ou temps d’expo x8
Filtre gris-neutre ND16 : -4 diaph ou temps d’expo x16
Filtre gris-neutre ND64 : -6 diaph ou temps d’expo x64
Filtre gris-neutre ND400 : -9 diaph ou temps d’expo x400
Filtre gris-neutre ND1000 : -10 diaph ou temps d’expo x1000
Filtre gris-neutre NDX : réglage possible de ND2 à ND400

Attendu qu’il en existe des variables, où le réglage possible est de ND2 à ND400, j’aurais tendance à vous conseiller ceux-là, étant plus polyvalents. Voici le choix entre deux filtres, selon votre budget (toujours pour du 58mm) :

4 – Les filtres de Couleur

 

Ces filtres permettent d’apporter des teintes différentes à l’image. Avec l’arrivée du numérique, il est préférable d’effectuer ces modifications en post-traitement. Elles seront réversibles, et modifiables. Aujourd’hui ce type de filtre n’a plus vraiment de raison d’être.

5 – Le filtre close-up

 

Il est aussi souvent appelé selon les marques filtres macro, filtre bonnettes ou filtre à dioptries.
Ce sont plus exactement des filtres d’amélioration mais de modification. Ici, le filtre n’est plus un morceau de verre avec un traitement dessus, mais c’est une lentille supplémentaire qui modifie les propriétés de l’objectif.

Ce filtre vous permet de modifier la distance de mise au point minimum. Cela vous permet de vous approcher donc un peu plus de votre sujet, ce qui contribuera à augmenter sa taille sur la photo.
Plus la valeur de la lentille est grande et plus la mise au point minimum sera près, mais cela modifiant aussi la profondeur de champ, celle-ci sera plus courte, donc :

sans filtre, vous pourrez faire la mise au point entre 50cm et l’infini (soit une plage infinie)
un filtre x2, vous pourrez faire la mise au point entre 35 et 70cm (soit une plage de 35cm)
un filtre x4, vous la ferez entre 25 et 40 cm (soit une plage de 15cm)
un filtre x10, vous la ferez entre 15 et 20 cm (soit une plage de 5cm)

Comme toujours, voici deux choix de filtre pour un diamètre de 58mm avec un rapport qualité prix intéressant. Comme il existe des packs, je vous les conseille. Cela permet de changer de lentille si besoin, et surtout de les cumuler pour pouvoir être au plus près du sujet !

En espérant que cet article vous soit utile,
@ Bientôt.

Tags: , , , , , ,

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire